Une expérience de shopping spéciale à l'approche d'un Nouvel an tibétain unique

Publié le 2020-03-04 à 21:04  |  China Tibet Online

Au petit matin du 17 février, Tsering a pris son scooter de chez lui et est arrivé en moins de 5 minutes à un point de vente de marchandises du Nouvel An tibétain près de chez lui. Il y a une demi-heure, ce même point de vente l'a appelé pour l'informer que la sculpture en beurre qu'il avait commandé la veille venait d'arriver.

Les citoyens de Lhassa achètent des épis d'orge tibétaine, colorés en guise de décoration de la maison. 

À l'approche du Nouvel An tibétain, les mesures clés consistent à éviter que les gens se rassemblent tout en leur permettant d'acheter des produits de bonne qualité à un prix stable près de chez eux. Un fonctionnaire de l'administration de Lhassa a annoncé le 10 février un service de livraison de produits du Nouvel An achetés en ligne, tels que Chema, Deka (une pâtisserie tibétaine frite pour le Nouvel An), et sculptures en beurre. Cependant, la plupart des gens sont encore habitués à acheter des produits du Nouvel An dans des magasins et des bazars. En réponse à cette situation, la société Jingtu du district de Chengguan à Lhassa a mis en place 63 points de vente directe au profit de la population, et a organisé la circulation des véhicules de vente dans les zones résidentielles afin que les résidents puissent choisir les produits du Nouvel An à leur porte. Les points de vente couvrent toutes les rues et les communautés du district de Chengguan. 

Le matin du 18 février, Awan Robo, directeur du département des ventes Huimin de la société Jingtu du district de Chengguan à Lhassa, comme d'habitude, compte les frets de sculpture de beurre, Deka, épi d'orge, Luosa Metog (tibétain, signifiant fleur du Nouvel An), et d'autres marchandises du Nouvel An qui attendaient d'être chargées à l'entrée de la rue Bakhor (centre commercial), qui est située au centre de la vieille ville de Lhassa. 

Des agents préparent les marchandises du Nouvel An tibétain. 

Selon Awan Robo, il reste encore une semaine avant le Nouvel An tibétain. Normalement, cette période des années précédentes est la plus importante pour l'achat des produits du Nouvel An. Les gens de toute la ville se rassemblent ici, très nombreux. Cependant, un programme d'achat spécial a dû être mis en place pour le Nouvel An de cette année, dans la période du nouveau coronavirus. Afin d'éviter la propagation du virus par l'intermédiaire des rassemblements de masse, la société a décidé de distribuer des articles de Nouvel An dans différents points de vente à partir du 10 février. Il est encourageant de constater que les corneilles ont été évitées tout en assurant de bonnes ventes et un bon approvisionnement pour les ménages. 

"Les produits à base de beurre, les sculptures en beurre par exemple, ont tendance à fondre lorsqu'ils sont placés au chaud pendant une longue période, c'est pourquoi nous avons d'abord placé des échantillons dans les points de vente. Les résidents peuvent faire une réservation auprès de nous après avoir sélectionné leurs choix préférés. Le jour suivant, la livraison sera effectuée spécifiquement à la commande", explique Awan Robob. 

Les citadins de Lhassa achètent des marchandises pour le Nouvel An tibétain. 

Tsering est l'une des personnes qui ont commandé des sculptures en beurre en ligne à livrer au point de vente de la communauté d'Ojetang。 Il explique au journaliste : "Il ne reste plus qu'à acheter du beurre。 Bien que le seul nouveau patient atteint de coronavirus au Tibet ait été libéré, il n'est pas encore temps de relâcher la vigilance et il faut se sentir responsable", ajoute-t-il。 "Nous devrions tous choisir d'éviter de nous rassembler et de préférence, disons à l'intérieur。 J'espère que tout le monde sera en bonne santé au cours de la nouvelle année, c'est pourquoi j'ai choisi ce schéma pour ma sculpture en beurre"。

(Rédactrice : Lucie ZHOU) 

湖南幸运赛车 秒速飞艇计划 湖南快乐十分开奖 秒速飞艇官网 江苏快3平台 秒速飞艇哪个平台好 吉林福彩网 极速时时彩计划 福建11选5 秒速飞艇免费计划