Des fruits tropicaux « s'installent » sur le plateau enneigé

Publié le 2020-02-27 à 19:08  |  China Tibet Online


En photo: un village dans la préfecture autonome tibétaine de Deqen.

La Préfecture autonome tibétaine de Deqen, dans la province du Yunnan, a une altitude moyenne de 3300 mètres。 Cette région appartient au climat alpin du plateau。 Récemment, des fruits tropicaux se sont « installés » sur le plateau enneigé dans la Préfecture de Deqen, afin de changer le visage de la pauvreté dans la vallée locale de la rivière Jinsha。

Le village de Jiangbian, dans la ville de Shangri-La de la Préfecture autonome tibétaine de Deqen est situé dans la vallée de la rivière Jinsha。 Les Naxi, les Han, les Tibétains, les Yi et d'autres groupes ethniques vivent dans ce village。 Dans les années 1960 et 1970, le village était peu peuplé, et les agriculteurs étaient dispersés sur les pentes environnantes。 La région était pleine de galets et désolée。

Pendant longtemps, les villageois ont compté sur les cultures traditionnelles telles que le maïs et le blé pour leur subsistance. En raison du manque d'eau, la récolte était souvent maigre et elle ne pouvait que soutenir un niveau de vie de base. Le niveau de pauvreté au sein du village de Jiangbian était profond.

Lorsque la lutte de la Chine contre la pauvreté a commencé en 2015, le village de Jiangbian comptait plus de 400 foyers avec près de 2 000 personnes. Cette année-là, 103 familles comptant 401 personnes ont été identifiées comme étant pauvres. C'était l'un des villages pauvres de Shangri-La.

Le village de Jiangbian est situé sur le plateau, mais aussi dans une vallée。 La température annuelle moyenne est supérieure à 10 degrés Celsius。 La région appartient au climat typique de la vallée sèche et chaude le long de la rivière Jinsha。 En 2015, des cadres de village et des agents de lutte contre la pauvreté se sont rendus à plusieurs reprises sur le terrain et ont décidé de transformer ces inconvénients en avantages en cultivant des fruits du dragon, un fruit tropical qui est adapté au climat des vallées sèches et chaudes。

Yang Xuegong, alors directeur du comité du village. Il était le premier à planter les fruits du dragon sur ses 4 mu de terre, malgré les doutes parmi les villageois. En 2016, ses 4 mu de fruits du dragon ont rapporté plus de 40 000 yuans (5 200 euros) à Yang Xuegong. C'est beaucoup plus élevé que les cultures traditionnelles.

Après la plantation d'essai réussie de Yang Xuegong, en 2017, les villageois ont commencé à planter des fruits du dragon. Maintenant, un tiers des villageois plantent ce fruit, qui couvre une superficie de plus de 600 mu, dont la moitié est une zone fruitière. Le rendement par mu est d'environ 1 000 kg.

Shan Jixiang, directeur du comité du village de Jiangbian, a déclaré que le fruit du dragon dans le village de Jiangbian alimente seulement la Préfecture de Deqen。 Et la demande dépasse même l'offre : « Comparés à un endroit tropical et éloigné, nous avons un énorme avantage en terme de coûts du transport, car nous sommes sur le plateau enneigé。 »

Lorsque les fruits du dragon du village de Jiangbian sont disponibles sur le marché, ils sont toujours aussitôt vendus, et le revenu moyen par mu est supérieur à 10 000 yuans (1300 euros).

Pour cela, le village de Jiangbian s'est hissé hors de la pauvreté. L'année dernière, les villageois ont essayé de faire pousser 100 mu de fruits de pipa. Le premier lot de fruits est sur le point de mûrir d'ici peu.

(Rédactrice : Claire SHENG)

秒速快三计划 极速时时彩 福建快3开奖 秒速飞艇人工计划网 湖南快乐十分 秒速飞艇注册 秒速飞艇玩法 尊十彩票注册 福建11选5官网 秒速飞艇人工计划网